Baisse d'audition, malentendant ou sourd, appelez-nous via Acceo

Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Solidarite-et-sante

Insertion : le Commissaire à la lutte contre la pauvreté en visite dans l'Artois

Publié le 7 avril 2021

Le mardi 16 mars, Monsieur Rodolphe DUMOULIN, Commissaire à la lutte contre la pauvreté – région Hauts-de-France, est venu sur le territoire de l’Artois pour échanger autour de l’opération "Dynamisation des parcours : Accueil et Accompagnement des bénéficiaires du RSA", initié par le Département dans le cadre de la Stratégie Nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Cette rencontre a été l’occasion, en présence d’élus et de techniciens, d’aborder le déroulement de l’opération au quotidien et de répondre aux nombreuses questions posées :

  • Les différents temps de rencontre entre le bénéficiaire et le référent socio-professionnel, notamment la réalisation du diagnostic
  • Les échéances et contraintes de temps liées à l’opération : orientation du bénéficiaire en 1 mois et moins, le 1er rendez-vous fixé dans un délai de 2 semaines
  • Les liens entre le SLAI et la structure : dans le quotidien, dans l’organisation des comités de suivi
  • La place du référent socio-professionnel dans l’opération : le rythme et la rigueur requis pour réaliser la mission, l’intérêt professionnel d’exercer la mission
  • Le bénéficiaire du RSA et la crise sanitaire

En conclusion de ce temps d’échange, Monsieur Rodolphe DUMOULIN a tenu à souligner :

  • La qualité du travail réalisé dans le cadre de l’opération
  • Le maillage partenarial fort et efficace pour le bon déroulement de l’opération
  • L’intérêt d’avoir confié cette mission à un Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE), tant du point de vue de son organisation que dans ses champs de compétences

 R. DUMOULIN

Ce sont dans les premières semaines de présence dans le dispositif RSA que le bénéficiaire doit être orienté et accompagné pour définir avec lui son parcours, mettre en avant ses ressources dans le but d’une insertion durable et vers l’emploi.

En chiffres

  • 2419 bénéficiaires orientés
  • 80,7 % des bénéficiaires orientés
  • 74 % des bénéficiaires nouveaux entrants orientés en un mois et moins
  • 74 % des bénéficiaires dont 76 % des nouveaux entrants ont un Contrat d'Engagements Réciproques (CER) signé dans les 2 mois
  • 73 % des bénéficiaires ont réalisé un diagnostic dans les deux mois

Décision de suites de parcours

  • 34 % orientés en sphère solidarité dont 33 % des nouveaux entrants
  • 44 % orientés en sphère professionnelle dont 45 % des nouveaux entrants
  • 4 % orientés vers la Mission Locale dont 5 % des nouveaux entrants
  • 18 % autre orientation